Être volontaire clinique, c’est principalement :

Contribuer à l’ avancée de la Science en participant à des programmes de recherche.

S’assurer un revenu complémentaire grâce aux bénéfices résultants de la participation à des essais cliniques.

Mais tout cela comporte des risques et est régit par des textes de lois bien spécifique.

Alors avant de vous lancer, prenez le temps d’étudier ce chapitre réservé à la législation, qu’elle soit médicale ou fiscale.